Nos recommandations

Cancer des intestins 

Encore appelé « cancer colorectal » ou « cancer du côlon et du rectum », le cancer des intestins est une tumeur qui affecte le rectum ou le côlon. Il fait partie des cancers digestifs les plus fréquents chez les Français et les habitants d’Amérique du Nord et d’Europe de l’Ouest. Chaque année, plus de 25 000 nouveaux cas de cancer des intestins sont dépistés. En Europe, cette maladie touche une trentaine de personnes sur 100 000 habitants. Son dépistage est gratuit pour les personnes âgées d’au moins 50 ans. Il consiste à rechercher les traces de sang dans les selles.

Qu’est-ce que le cancer des intestins ?

Le rôle principal du côlon (ou gros intestin) est de rendre épais les résidus alimentaires avant de les transporter vers l’anus. Le rectum est la dernière partie du gros intestin, qui stocke les selles avant l’évacuation par l’anus. Dans la majorité des cas, le cancer des intestins se forme dans le rectum. Il existe aussi quelques rares cas de cancer des intestins qui se forme dans le côlon. En général, ce trouble débute par un polype ou adénome qui évolue et devient une tumeur cancérigène.

Les facteurs de risque du cancer des intestins

La connaissance des facteurs de risques du cancer des intestins permet de rendre son dépistage précoce et d’améliorer sa prévention :

  • La prédisposition familiale à ce cancer. Des études ont prouvé que les patients de plus de 40 ans qui souffrent de la polypose rectocolique familiale court le risque de développer un cancer des intestins. De même, les personnes souffrant de la rectocolite hémorragique peuvent développer ce cancer
  • L’hygiène de vie : l’excès de poids, une vie sédentaire et un apport calorique très élevé peuvent être des facteurs de risque. De même, des hydrates de carbone et des aliments gras peuvent favoriser l’apparition du cancer des intestins

Les signes 

En général, ce type de cancer se développe sans provoquer des signes particuliers. Cependant, certains symptômes peuvent s’avérer révélateurs du cancer des intestins. Dès l’apparition de ces signes, il est recommandé de consulter un médecin pour un diagnostic plus approfondi :

  • Des saignements
    Généralement, on attribue les saignements aux hémorroïdes alors qu’ils peuvent cacher un cancer. Si vous constatez des traces de sang dans vos selles, consultez un médecin. Ce dernier peut demander un test Hémoccult, une analyse de recherche de sang dans les selles.
  • Les troubles du transit intestinal
    . Constipation fréquente,
    . augmentation du ventre,
    . une diarrhée persistante,
    . difficulté de faire ses besoins comme d’habitude. Les selles deviennent plus minces et plus longues,
    . la sensation que le rectum est plein,
    . vomissements et nausées,
    . difficulté d’expulser les selles.
  • Des douleurs abdominales
    Elles se manifestent par des gaz, des crampes intestinales, des ballonnements au niveau du bas ventre.

Les traitements disponibles

Tout comme les autres cancers digestifs, le seul traitement efficace c’est l’ablation de la partie concernée au cours d’une intervention chirurgicale. Elle peut être complétée par une chimiothérapie.

Obtenez 5 devis
Faites votre demande et recevez 5 devis de sociétés spécialisées dans l'amiante.