Nos recommandations

Procédure de désamiantage 

Procedure desamiantageLe désamiantage est une procédure souvent difficile à réaliser. Parfois, il peut exiger la démolition d’un bâtiment. Il doit donc être réalisé par un diagnostiqueur certifié par le COFRAC et ayant souscrit à une assurance responsabilité civile. En raison de la sensibilité et de la toxicité de l’amiante, le diagnostiqueur doit bien se préparer avant de réaliser des travaux de désamiantage. Ensuite, il recherche les traces d’amiante, puis soumet un plan de retrait au propriétaire. Ce dernier a un délai de 36 mois pour demander des travaux de désamiantage. Voici la procédure de désamiantage suivie par chaque entreprise spécialisée dans le désamiantage :

1re étape : le dépoussiérage

L’expert réalise des travaux de dépoussiérage des surfaces des locaux sur lesquelles l’amiante a été détecté. Il se charge également de démonter et de déplacer tous les éléments du bâtiment qui ne sont pas en contact avec l’amiante. Ce qui permet d’éviter la contamination pendant les travaux de désamiantage.

2e étape : le confinement

Les locaux à désamianter sont confinés avant d’être rendus étanches. En effet, le confinement des locaux permet d’éviter l’inhalation des fibres d’amiante présent dans l’air lors du désamiantage. Pour tester l’étanchéité de ces locaux, l’expert y introduit de la fumée. Si les locaux sont bien étanches et confinés, la fumée ne doit pas s’échapper. Rappelons que l’air doit se renouveler lors du confinement des locaux et tous les artisans qui participent à cet exercice doivent d’équiper d’un dispositif complet composé d’un système respiratoire à ventilation, de bottes, de gants et de masques.

3e étape : le démantèlement de l’amiante

L’opération de démantèlement de l’amiante permet d’enlever et d’éliminer l’amiante. C’est l’étape la plus importante. Cette opération consiste à enlever d’abord les matériaux qui sont contaminés par l’amiante. Ensuite, l’expert arrache les fibres d’amiante de ces matériaux grâce à une technique délicate qui évite la libération de ces derniers dans l’air. Cette technique est appelée « l’humide ». Après avoir libéré ces matériaux des fibres d’amiante, ils sont nettoyés et aspirés.

4e étape : les contrôles

Après le désamiantage de tous les matériaux et produits comportant l’amiante, l’expert des contrôles visuels dans l’air afin de s’assurer que le travail a été bien fait. Il mesure également le taux de fibres d’amiante dans l’air. Ensuite, il faut attendre au moins 48 h et réalisez un dernier contrôle avec succès avant de démanteler le confinement des locaux concernés.

5e étape : Élimination des déchets qui contiennent l’amiante

La dernière étape de la procédure de désamiantage consiste à éliminer tous les déchets qui contiennent de l’amiante. En effets, les déchets doivent être acheminés sur un site de traitement spécialisé afin d’être complètement détruit. Cette étape est rendue obligatoire par la législation française. Si un propriétaire d’immeuble construit avant le 01/07/1997 ne respecte pas cette étape, il peut subir des sanctions pénales. Pour prouver qu’il a effectivement éliminé les déchets issus des travaux de désamiantage, le propriétaire doit exiger un certificat sur le site où les déchets sont traités. Ensuite, l’amiante sera fourni aux autorités compétentes.

Obtenez 5 devis
Faites votre demande et recevez 5 devis de sociétés spécialisées dans l'amiante.