Nos recommandations

Le désamiantage

desamiantageLe désamiantage est un procédé qui permet de réaliser des travaux d’enlèvement ou de confinement de l’amiante repéré dans les maisons individuelles ou des immeubles d’habitation collective. Il est obligatoire pour les propriétaires de tout type de bâtiments construits avant 1997.

Lorsque les résultats d’un diagnostic amiante révèlent la présence d’un certain taux d’amiante, le propriétaire du logement doit faire appel aux experts pour des travaux de désamiantage. Même si la législation accorde un délai de 3 ans aux propriétaires, le désamiantage ne doit pas être pris à la légère.

Quand est-ce que le désamiantage devient obligatoire ?

Procedure desamiantageÀ la suite d’un diagnostic amiante dans une maison individuelle ou un appartement, si le rapport ne révèle pas la présence de traces d’amiante, le désamiantage n’est pas obligatoire. C’est aussi le cas, si l’amiante est présent en de petites quantités ou si l’on remarque moins de fibres d’amiante dans l’air ambiant

. Mais, lorsque le rapport révèle le résultat N=2 (l’état intermédiaire de conservation) avec un niveau de poussière mesuré à plus de cinq fibres d’amiante par litre d’air, le désamiantage devient une obligation. Si éventuellement le diagnostic révèle un état dégradé N=3, le propriétaire du logement concerné doit faire appel aux experts pour le désamiantage, quelle que soit la quantité de fibres présentes dans l’air. Donc, si l’état amiante est signalé dégradé, le désamiantage devient obligatoire. Dans le cas échéant, il doit procéder au confinement de l’amiante.

Rappelons que dans ces cas, la quantité d’amiante présente dans les faux plafonds, les calorifugeages et les flocages est souvent friable. Ce qui augmente le risque de propagation dans l’air et d’inhalation de l’amiante par les occupants du logement. Le propriétaire a donc un rôle très important à jouer dans le processus de désamiantage ou de confinement.

Les précautions à prendre avant les travaux de désamiantage

chambre de confinement desamiantageLa législation française oblige les propriétaires à respecter un délai maximum de 36 mois pour réaliser les travaux de désamiantage. En fonction du taux d’amiante présent dans les logements, les propriétaires ne doivent pas attendre longtemps avant de lancer les travaux de désamiantage. Si malgré la demande de réalisation des travaux, les experts tardent à venir s’occuper de votre logement, vous pouvez prendre certaines précautions.

Ainsi, vous éviterez les dégradations supplémentaires et vous essayerez de ramener le taux d’amiante à un niveau acceptable (mois de cinq fibres).

Par exemple, vous pouvez vous servir d’un aspirateur à filtre pour nettoyer régulièrement les locaux dans lesquels l’amiante a été détecté. Essayez également de vous débarrasser des matériaux qui contiennent des fibres d’amiante ou qui sont susceptibles d’être contaminés. En plus de ces mesures, les habitants de la maison ou de l’immeuble doivent éviter de réaliser des travaux de maintenance dans les locaux où la présence de l’amiante a été détectée.

La législation française interdit aussi l’intervention extérieure sur les surfaces qui contiennent l’amiante, car elles sont déjà fragiles.

Qui peut réaliser les travaux de désamiantage ?

Le désamiantage est un processus complexe réalisé par des entreprises spécialisées dans le diagnostic amiante. Ces entreprises sont généralement composées d’experts certifiés par le COFRAC. Pour être autorisés à intervenir sur le terrain, ils doivent souscrire à au moins une assurance responsabilité civile. En général, les tarifs proposés par les diagnostiqueurs sont très abordables.

Obtenez 5 devis
Faites votre demande et recevez 5 devis de sociétés spécialisées dans l'amiante.